De l'autre côté du micro

lundi 25 février 2008

Je suis une véritable accro aux "news", la première chose que je fais le matin c'est allumer la radio pour écouter ce qui s'est passé la veille entre les infos du soir, pendant la nuit et le moment où je me réveille.
Comme toute accro qui se respecte j'écoute à l'heure, à la demi heure, au quart d'heure et comme je me farcis les embouteillages du matin, je suis sûre d'être scotchée à la radio pour écouter tout se qui se dit au moins jusqu'à 9 heures.
Je ne sais pas d'où me vient cette manie mais où que je sois, je trouve toujours le moyen d'écouter ou de lire (vive internet) ce qui s'est passé pas trop loin, et dans le monde.
Parfois même, quand je suis avec quelqu'un(e) en train de bavarder, et qu'il y a un flash info, j'ai tendance à m'absenter de la conversation pour être sûre de ne pas rater un truc important, et si c'est important je dévie l'attention vers ce qui est en train de se dire, juste pour écouter et entendre. Ca la met un peu mal, donc j'évite d'écouter la radio quand je suis avec quelqu'un, ou je ne mets que de la musique sans risque d'infos pour éviter l'incident diplomatique.
Il ne faudrait pas croire pour autant que je suis une encyclopédie vivante ni que je suis incapable de parler d'autre chose que de politique nationale ou internationale.
Je n'écoute pas dans le but d'analyser des situations mais plus pour rester à l'écoute. Sans ça je ne me sentirais pas bien j'aurais l'impression de vivre dans une maison sans fenêtres.
Evidemment, à force d'écouter tout ce qui passe, il faut bien avouer qu'on entend de plus en plus de trucs horribles et que le monde ne va pas très bien. Malgré ça je continue peut être avec l'espoir secret de glaner des nouvelles positives de temps à autre.
L'inconvénient aussi c'est que je fais inconsciemment un tri et même quand j'ai l'air d'écouter parfois je n'écoute pas vraiment, sans compter que je n'ai pas une mémoire d'éléphant sans ça je serais prix Nobel depuis longtemps avec tout ce que j'ai déjà ingurgité comme flashs infos.
A quoi ça sert alors?
Tout "bêtement" a rester "connectée".
Comme un besoin curieux de sentir que le monde bouge et palpite autour avec sa dynamique et ses ratés.
Cette semaine trois infos m'ont interpellée:


Fidel Castro qui laisse la présidence après 50 ans de pouvoir sans partage à Cuba. C'est son frère Raoul qui lui succède avec un état d'esprit qu'il définit lui-même: "il ne faudra pas s'attendre à des changements".





Soeur Emmanuelle fête ses 100 ans. Formidable soeur Emmanuelle une femme hors normes que j'ai eu l'occasion de rencontrer, une véritable lumière émane de sa personne. On n'est plus dans le dogme ni dans le sermon du dimanche là, on est vraiment dans la foi et la joie d'un apostolat qui devrait être un exemple pour l'église d'aujourd'hui (je vous rassure tout de suite : je suis loin d'être une grenouille de bénitier)

A propos du film Survivre avec les loups dont je parle Ici

15 patatipatata:

ennA a dit…

Salut! Moi aussi, il faut absolument que je sois au courant de ce qui se passe de près ou de loin. Je ne supporte pas de rester coupée des news quand je pars en vacances par exemple. Comme toi, je ne sais pas trop d'où cela me vient. Mais le plus inquiétant, ce sont les gens, qui, sous prétexte que les infos sont quasiment toutes tragiques, se coupent volontairement de tous les médias. J'en connaissais une, eh ben, le retour à la réalité a été dur.

Shakti a dit…

*enna: coucou! je partage tout à fait, je ne comprends pas bien non plus ce "je ne veux pas voir" ou alors ceux qui n'écoutent que les infos pour les faits divers: "c'est terrible tout ce qui se passe"

Delphine a dit…

Je peux être accro à l'info, comme je peux m'en détacher totalement. Ca dépend, j'ai "mes périodes".
En ce moment, je dirais que c'est "sans". J'écoute la radio que d'une oreille, je ne prête même plus attention à la page du Monde de mon netvibes...
Peut être un besoin de déconnecter?
A l'heure où un président accapare tous les médias, qui se font une joie de relater les derniers événements people du couple présidentiel, c'est plus de l'info, mais de l'intox. A cause de ça, plein de faits importants sont à peine evoqués, presque mis à la trappe. Alors je fais une pause...

Alpha Mâle a dit…

Amusant, je vis identiquement la même chose que toi.
Merde, je vais finir par croire que je suis erreur génétique et que je suis... UNE FEMME!!! Beurk...

Toi et moi en voiture, alors, on ne se parlerait pas? Ni dans la salle de bain?

Pour Misha Defonseca, il y a des choses troublantes :
- le fait que ses blessures aux jambes n'existait pas en 1977
http://www.lesoir.be/channels/cinema/cinema-me-uyttendaele-a-ete-2008-02-25-579857.shtml
- le fait qu'elle était enregistrée comme présente dans un Lycée à Bruxelles. Et cet article est assez fort : vas le lire.
http://www.lesoirenligne.be/culture/cinema/cinema-ses-parents-etaient-2008-02-23-579622.shtml

Mais selon moi, tout ceci n'est encore qu'histoire d'argent. Vas voir l'article ci-dessous et tu comprendras.
Elle a touché suite à son conflit avec son éditeur 22,5 millions de dollars... hum hum
Et ensuite, l'adaptation au cinéma.
http://www.prnewswire.co.uk/cgi/news/release?id=84494

Un peu comme Anne Frank, certains prétendent que c'est une intox...

Vivons dans le rêve et il suffit de décider d'y croire pour le voir. Pas plus mal, les enfants croient sans mettre tout en doute.

Ciao

Shakti a dit…

*delphine: oui là je crois que c'est de l'intox pure et dure, ce n'est même plus de l'info, mais du matraquage :(
alpha mâle:sisi les infos ça sert aussi à échanger et parler, pas de soucis ;) non mais plus sérieusement, je sais pas si avant ce mini tapage j'avais envie de me prendre la tête avec vrai-faux etc ce qui m'a impacté c'est plutôt la guerre, le déchirement d'être séparée des siens comme ça pourrait arriver n'importe ou à n'importe qui, en cas de conflit, et la terrible dureté de son périple. Je confesse et j'avoue que je n'ai pas cherché plus loin. Je vais quand même lire les liens pour m'en faire une opinion plus large, même si ça risque de me sortir un peu de l'émotion quand même.

Alpha Mâle a dit…

Quoiqu'il en soit, c'est une pauvre petite fille qui a été arrachée à ses parents. L'horreur.
Ciao
PS : toi, tu veux un resto...

Shakti a dit…

*alpha mâle:Après lecture de tout ça, on se demande alors, pourquoi ne pas simplement avoir raconté cette histoire et l'avoir présentée comme un livre d'auteur. Ca reste une belle histoire inévitablement ternie par ces à côtés peu reluisants.

alice a dit…

Je boycotte le JT qui n'est rien d'autre que du voyeurisme selon moi. La radio, je ne sais pas pourquoi mais je n'en ai jamais pris l'habitude. sans doute parce qu'on peut l'écouter d'une oreille distraite et que, au bout du compte, je n'ai rien suivi de ce qui se disait. Je lis les titres des quotidiens et selon le sujet je lis les articles. mais toujours avec une certaine distance.
Ce que je ne supporte pas justement ce sont les gnes qui regardent des atrocités en sirotant leur apéro. Ce côté banalisation de la souffrance me répugne.

Sekhmet a dit…

Moi j'ai toujours une page de dépêches sur mon écran... dans un premier temps mon métier oblige d'être au courant des nouveautés en suisse dès qu'elles sont publiques et d'un autre côté j'ai aussi besoin d'être au courant de ce qui se passe... mais je creuse plus quand vraiment une dépêche m'interpelle... sinon l'info de deux lignes me suffit.

Alpha Mâle a dit…

Et moi je suis pour le JT présenté par des hommes nus :)

cassandra06 a dit…

J'aime les infos de la radio mais pas du tout celles du journal télévisées.........pourquoi? faudrait que je me penche sur la question....

Shakti a dit…

*alice: les images des horreurs dans le monde ne sont pas banales, ce qui l'est à mon sens, c'est la manière de traiter l'information, et comme c'est tous les jours et tout le temps, oui, ça finit par devenir sujet d'intérêt pour un certain voyeurisme

Shakti a dit…

*sekhmet: la plupart du temps deux lignes suffiraient en effet, mais certains media ont tendance à en rajouter
cassandra: en général la radio est plus accessible que la télé, on peut écouter en faisant autre chose, et puis c'est peut être le fait que les images, on ne peut pas toujours passer à côté de certaines d'entr'elles?

Angie a dit…

Moi j'avoue que je ne suis de loin pas accro. Je consulte les journaux dans la journée, si j'y pense, mais ce n'est pas vital ou un réflexe.

Par contre, j'ai toujours la radio allumée, via Internet.

Alpha Mâle a dit…

Pourquoi elle n'a pas raconté sa vraie histoire...
Voilà la raison : article d'aujourd'hui.

http://news.fr.be.msn.com/actualitebelge/article.aspx?cp-documentid=7665070

Misha Defonseca a mis fin à une vive polémique. "Je me suis raconté une vie, une autre vie. Je demande pardon", a-t-elle déclaré. Face à des preuves irréfutables, rassemblant notamment la biographie de résistant de son père et le témoignage confondant d'une de ses cousines retrouvées à Bruxelles, Misha Defonseca a avoué.


Bisous

Alpha M^